5 questions sur le rachat de crédits

Avant de souscrire un produit bancaire, il semble important de bien s’informer. Voici les questions les plus couramment posées par les emprunteurs qui désirent faire un rachat de crédits.

À qui s’adresse le rachat de crédits ?

Le rachat de crédits s’adresse à toute personne voulant réduire ses mensualités pour remédier à un taux d’endettement élevé. Également appelée restructuration de crédits ou regroupement de prêts, cette opération permet de regrouper les prêts immobiliers et les prêts à la consommation. Il est également possible de consolider des dettes familiales, une prestation compensatoire, un rachat de compte courant, des impôts impayés, des dettes personnelles… À la fin du rachat de prêts, l’emprunteur ne devrait pas dépasser l’âge de 80 à 95 ans selon les banques. Le rachat de crédit s’adresse aussi bien aux habitants de la métropole qu’aux emprunteurs situés dans les DOM-TOM (voir ici).

Doit-on regrouper une partie ou la totalité des prêts ?

Le rachat d’une partie de ses prêts ou regroupement partiel de ses prêts est possible. Vous pouvez vous faire racheter les prêts dont les taux sont les plus élevés ou encore les prêts qui sont presque achevés. Par contre, vous pouvez garder les prêts à taux zéro, le prêt employeur, ou autre emprunt qui ne font pas augmenter de façon conséquente votre taux d’endettement.

L’hypothèque et la caution sont-elles obligatoires ?

Lors d’un rachat de crédits, ni l’hypothèque ni la caution ne sont obligatoires. Cependant, lorsque le montant du rachat dépasse un certain seuil, ou alors si les prêts à regrouper comprennent des crédits immobiliers, la banque ou l’organisme de rachats de crédits peut demander à l’emprunteur de prendre une hypothèque afin de garantir le nouvel emprunt. En cas de refus, le rachat ne sera pas accordé si la banque estime que le risque est trop élevé pour elle.

La revente avec l’hypothèque est-elle possible ?

La revente d’un bien soumis à l’hypothèque est possible pendant la vie du contrat de rachats de crédits. Toutefois, avant de procéder à l’opération, l’emprunteur doit demander l’accord du prêteur. Grâce à la revente, l’emprunteur peut faire un remboursement anticipé ou alors prendre une autre hypothèque pour garantir le paiement du montant du rachat restant à rembourser.

L’emprunteur est-il assuré pour le regroupement de prêts ?

L’emprunteur et le co-emprunteur sont assurés pour le regroupement de prêts. Ceci est prévu par la loi LCC ou Lagarde du 1er juillet 2010. Ainsi, les personnes concernées par le regroupement de prêts sont libres de choisir l’assurance qui leur convient.